Septembre
2017
 

Cliquez ici pour toutes les nouvelles dates 2017 - 2018


Avril
2017
 

 

  • du 21 au 23 avril 2017, Sapho sera marraine du salon du livre à Marrakech et proposera à cette occasion une lecture de "Blanc" et quelques extraits de "La chambre turque"
  • du 4 au 7 mai 2017, lecture au Salon du livre de Tanger
  • du 9 au 13 mai 2017, participation au Festival des Lettres Nomades à Béthune, lectures et ateliers d’écriture
  • 18 mai 2017, Concert à Aubervilliers

Mars
2017

 


Janvier
2017
 

Cliquez ici pour toutes les nouvelles dates 2017 - 2018


Février
2016
 


Septembre
2015
 


Juin
2015
 


Février
2015
 

Sortie 16 Avril 2015 : "LA CHAMBRE TURQUE" (fiction), Castor Astral éditeur, collection "Curiosa & caetera"


Janvier
2015
 


A lire! Madame Magazine SAPHO : GUERRIERE AUX MOTS DE VELOURS ....


Octobre
2014
 

CONCERT EXCEPTIONNEL dimanche 30 novembre 2014 20H00
Loc Fnac & points de vente habituels
7-9 rue des Petites-Ecuries 75010 Paris Tél. 01 45 23 51 41



Octobre
2014
 

Septembre
2014
 

4/09/2014: la chanteuse SAPHO, le chercheur Hasni Abidi, le musicien Imed Alibi et l'architecte Galal
Mahmoud Architects sont les invités de Maghreb-Orient Express sur TV5-Monde



Septembre
2014
 

Cliquez ici pour toutes les nouvelles dates de lectures


Août
2014

  Sortie du livre "BLANC" aux éditions Bruno Doucey


22 juillet 2014

  SAPHO aux Festival des Voix Vives de la Méditerranée
Le 22 juillet 2014 à 22H30

http://www.voixvivesmediterranee.com/



6 au 14 avril
2014

  Tournée SAPHO du 6 au 14 avril 2014


JUIN
2013
 

Téléchargez le dossier complet en cliquant ici


FEVRIER
2013
 




NOVEMBRE
2012
 




AOUT
2012
 

SAPHO en concert «Velours sous la terre»
Festival de Marne le 12 octobre 2012
infos utiles, cliquez ici

THEATRE ANTOINE VITEZ - 1 rue Simon Dereure - 94200 IVRY SUR SEINE
vendredi 12 OCTOBRE 2012, à partir de 21H30



JUIN
2012

 

SAPHO dit La Fontaine sur un échiquier
mise en scene de Didier WEILL
du 7 au 25 juillet 2012 à 22h30 Théâtre “Le Petit Chien”
76 rue Guillaume Puy Avignon AVIGNON
Réservations : 04.90.85.89.49
www.chienquifume.com

Cliquez ici pour télécharger le dossier de presse complet



MARS
2012
 

SAPHO en concert
21 Mars 2012 à 21H au NEW MORNING, concert pour la SYRIE



JANVIER
2012
 

SAPHO dit LA FONTAINE sur un échiquier
2, 3, 4 février 2012 Théâtre municipal de SENS



NOVEMBRE
2011
 

PRESSE AUTOUR DE "VELOURS SOUS LA TERRE"

Blog "Empreintes Inédites"

 
   

"Guitare Classique" décembre 2011 par François Nicolas




NOVEMBRE
2011
 

SAPHO fera partie d'un spectacle d'après Othello de Shakespeare ''Les amours vulnérables de Desdémone et Othello" les 12 et 13 mars 2013 à Nîmes.


NOVEMBRE
2011
 



   

SAPHO sera l'invitée d'Arthur Dreyfus, sur France Inter le 5 novembre 2011 à 22 h dans l'émission "Chantons sous la nuit" pour présenter son nouvel album «Velours sous la terre»

+ d'info ici http://www.franceinter.fr/emission-chantons-sous-la-nuit


OCTOBRE
2011
 

"OumKaltoum" & «Velours sous la terre» en concert au New Monrning les 20 et 21 janvier 2012.
Billets : Fnac, Virgin, Digitick et points de vente habituels



SEPTEMBRE
2011
 

"Velours sous la terre" extraits en écoute



SEPTEMBRE
2011
 


Le nouveau CD de SAPHO "Velours sous la terre" sera disponible début octobre.
De nouvelles dates de concerts sont d'ores et déjà bloquées, le 21 janvier 2012 au New Morning à Paris



«Velours sous la terre» est un album concept, tout au long duquel court un tapis synthétique
L’on passe d’une forme chantée à une forme parlée sur fond électro.
Les morceaux chantés sont des textes écrits sur des morceaux classiques ou contemporains.
On peut les qualifier de mise en paroles... SAPHO et le Staff ont travaillé un Mozart, un Satie, un Bach, un Chopin, Marchélie, transcrits pour la guitare et interprétés par Nadia Gerber re- découpés pour la forme «chanson» par SAPHO et réarrangés par Klifa Rachedi, le co-réalisateur du disque avec SAPHO.
Pour les textes parlés, sur fond électro, sont conviés de jeunes talents comme Yassin Cherif, Didjaman, toujours revisités par SAPHO et Klifa Rachedi...
Les textes, la voix font lien entre ces deux figures de style ainsi que le son qui court tout au long du CD.
Talk-over et « chansons » s’alternent de façon fluide.
Dans la continuité de son travail SAPHO dans le disque tisse les influences du monde, et comme rupture, aussi bien des morceaux de «talk over» sur électro (dont on peut dire qu’ils sont house, lounge, ambient, minimal électro mais surtout qu’ils sont originaux), que les grands classiques retravaillés sur un mode «chanson»...
«Velours sous la terre» est à part l’ouverture (un hymne à Paris sur les Brandebougeois de Bach) une musique veloutée souterraine, un clin d’œil à «Velvet underground», le prestigieux groupe comprenant Lou Reed, Nico et autres icônes des années 70...
C’est un disque riche d’influences et large de sons.


1 Paris mai
2 La route est noire
3 Ombre
4 Velours sous la terre
5 A l’arrache
6 Chacun sa came
7 Nuit d’errance
8 Lily s’en va
9 Nona
10 Piscine

Réalisation artistique Klifa Rachedi et SAPHO
Guitare classique Nadia Gerber (guitare Dominique Field 1986 sur cordes Pro Arte D'Addario)
Percussions et cajon Klifa Rachedi
Basse Karim Rachedi
Violon classique Nadine Collon
Claviers 'Nuit d'errance' Vincent Samyn
Violon arabe Safouane Kenani
Enregistré au Studio Haxo
Mixage titres électro,Vincent Forgue et Frédéric Curier sauf 'Nona' mixé chez Didjaman
Didjaman Didjeridu co-compositeur 'Nona'
Yassin Sheruf co-compositeur "Velours sous la terre"
Enregistrements titres live au studio Davout par Jean-Loup Morette assisté de Amaury Chevalier et Guillaume Toullec
Programmation et enregistrement titres électro 'Chacun sa came' et 'Ombre' Klifa Rachedi au studio de la Nacelle
'Velours sous la terre' mixé au studio Haxo
'Nuit d'errance' et 'La route est noire' mixés au studio Haxo et revisités à Davout
Technicien son Cyril Poirrier pour BFALAM
Photo pochette Robert Ebguy et SAPHO
Montage verso livret Véronique Duhaut
Infographie digipack Matt pour FXProject




JUIN
2011
 

Sortie du recueil de Poésies "Muleta" aux éditions de la Différence



Muleta - SAPHO
9782729119409
Editeur : La Difference
Parution : 03 Juin 2011
Genre : Poésie Grand Format
58 pages, 20.1 X 13 cm, 80 grammes
Prix indicatif : 10.00 €

Présentation

Le titre du recueil Muleta évoque le leurre : chiffon rouge monté sur bâton pour exciter le taureau. Le leurre chez SAPHO, ce sont les mots. Les écoute-t-on ? " Brise lame / Bris de lames / Sésame / Brise l'âme ". Mais qui est le taureau ? Soi-même, sans doute. Et c'est ainsi que nous avançons, dansons, aiguillonnés par le sens, par le son : " L'avant-garde est déjà désuète / Allons de ce pas à Sète / Tirer nos ?lets / J'appelle et je ramène / Mes voix méditerranéennes / Le stylisme n'est pas mon fait / Je salue Mahmoud le Darwish / Je salue Mahmoud le riche / Et sa voix qui au loin entraîne / Mon français d'Orient mêlé. " Née à Marrakech, SAPHO arrive à Paris au début des années 70. Juive marocaine française, polyglotte, avec dans les oreilles des chants ghnawas, berbères, le ?amenco du Nord marocain, Lou Reed, Jacques Brel et au coeur Baudelaire, Nabokov, Heidegger, Rilke, Ponge, Balzac, etc., elle s'y trouve en terrain familier grâce à la littérature. Elle traverse les arts comme les langues, devient comédienne, chanteuse, auteur-compositeur. Elle ne tarde pas à se faire connaître dans la chanson, où, du rock agressif de ses premiers albums, elle évolue vers la musique du monde arabe dans lequel elle a grandi. Les textes engagés de ses chansons trouvent un écho dans trois langues qu'elle associe - arabe, français, anglais - et dont elle exploite les différentes tonalités. Parallèlement à une carrière internationale qui la mène aux quatre coins du monde, elle écrit.

   


SAPHO et le torrent du monde, chronique du livre "MULETA" par Emmanuel Tugny, 23 Juin 2011

La scène du monde est un torrent. L'antique Corinthe l'avait compris, qui opposait son style munificent à l'austérité attique, à la sécheresse regrattière des œuvres d'Athènes, à l'équilibre «médiocre» des oeuvres de Rhodes.

La vie est peut-être un torrent : elle submerge de ses perceptions, elle emporte depuis une force erratique qui va son chemin par traverses vers on ne sait quoi, dans une façon d’emportement comique où la vitesse du flux conditionne la mêlée, l’éboulement, la galipette amusante de ce qui cherche sa contenance, de ce qui entend ou prétend « se tenir ».
La poésie est volontiers de ces êtres qui, au monde, cherchent contenance.
Elle est le plus souvent, au bel aujourd’hui, de l’ordre du « permettez-moi, je pose et j’en impose », elle s’isole des grondements, elle se fait un réduit candide où chaque mot posé intime de faire silence, où le silence même est un silence impératif.
Elle est une fabrique à hygiène, elle a fermé la porte au carnaval. Au dehors, le torrent prospère, limone, emporte, nourrit la boue de boue. La poésie, le plus clair de son temps contemporain, est un "barrage contre", une bonace, un bel et ennuyeux lagon posé, fragile et un peu sot, contre ce qui roule, enroule et s’enroule, contre ce qui défait, contre ce qui convie à la ronde, contre ce qui sonne les cloches de la posture d’homme, contre ce qui du vers fait une nasarde au vers, contre ce qui assène au blanc de la page une maculation libre, au poète des croche-pieds.
La poésie selon SAPHO est toute corinthienne.
Un peu comme Cendrars, un peu comme Bessette, la SAPHO de Muleta, paru le 3 juin aux éditions de La Différence, est une gorge torrentueuse qui, graveleuse, généreuse infiniment, rend le monde en torrents comme la Chimère des flammes ; elle est un Etna rieur dont les hoquets disent du monde la lave, l’emballement, la fiction de fixité.
La poésie de Muleta est comique, elle l’est au plus haut degré,
au degré igné et terrible où elle sape toute pesée, au degré auquel Murnau, par exemple, le porte dans les scènes citadines du coeur de Sunrise.
Voilà qu’un torrent, voilà qu’une force inouïe, taurine, secouée de grands rires, met à bas tout ce qui s’est fabriqué, avec les moyens du bord cabotant sur mer calme, un « être-là » cousu de fil blanc.
SAPHO est là-dedans aussi, elle s’accroche, elle a saisi un bris d’esquif dans le splendide naufrage de tout.
Et chaque nuit je traverse Hadès
Et chaque lever
L’après-midi seulement je consens
À monter la vie
Je lui prends la crinière
Elle me fuit
Elle est un capitaine qui éclaterait de rire hurlant « tout est perdu ! ».
Le manège a perdu la tête, il roule sur lui-même, les figures embrassent les figures ; les mondes et les dimensions, comme chez Pound, s’extravasent et se mêlent.
Et la poésie d’agiter, d’agiter névralgique pour que tout se fende démesurément et rende ses sucs autrefois retenus.
Fasse déhiscence.
Elle fait valser, elle fait tanguer, elle fait trébucher, la poésie de Muleta : elle anime.
Elle rend l’âme à son devoir de trépidation en la matière, elle la réveille au clairon comme un enfant les corps abrutis de labeur des parents : elle enfonce sa porte.
L’éclairagiste t’anime
Regarde le, il t’invente, alors que tu ne sais que faire de toi
De quel droit resterai-je encore
Le droit n’est pas ici pertinent
Tu n’as pas le droit de partir
Tu n’a pas le droit de rester
Il arrive que je casse mon cou en arrière
À la recherche du mot enfui
Rien ne vient heureusement
On verra, dans Muleta, passer des figures, des noms, des lieux du monde, des choses, tous également aimés, tous également emportés à dos de bête cavalant par le mouvement fou de la ronde du vers, des figures, des noms, des lieux du monde, tous également aimés dans leur « danse à l’envers », dans leur « parade sauvage », celle-là même que s’impose le poème, jamais contempteur des postures, blackboulant parce que blackboulé.

Muleta est l’étrange produit d’un ordre aimable du sans ordre, on y trouve la paix roulant sur soi, tête à l’envers, cul par-dessus tête : on y est saumon, limon, buisson, pas plus maître de soi que de l’univers mais curieusement tranquille, chaviré.


   


Editorial d'été par Emmanuel Bing (Muleta)

La scène du monde est un torrent. L'antique Corinthe l'avait compris, qui opposait son style munificent à l'austérité attique, à la sécheresse regrattière des œuvres d'Athènes, à l'équilibre «médiocre» des Il y a une agitation maladive ces derniers temps, où des affaires à caractère sordide s'étalent, dispersant l'essaim politique de façon explosive et inattendue.
Entre la honte et le moralisme, l'indignation et le ricanement, la perte de repères semble consommée. S'emparer de ça pour tout dire et son contraire... Après les premiers moments de sidération, ne reste qu'une profonde tristesse devant le délitement. Les secousses de l'année disparaissent des écrans, mais leurs ondes n'ont pas fini de dériver, même si une bactérie chasse un raz de marée, un fait divers repousse les radiation, une sécheresse s'accompagne de doctes paroles sur tout et sur rien.
Que se passe t-il dans la culture ? Cet été on jouera Le condamné à mort, de Genet, à Avignon, dans la musique d'Hélène Martin, avec Étienne Daho et Jeanne Moreau. Bon. J'adorais ce disque chanté par Marc Ogeret, le grand disque blanc du condamné à mort.Que nous reste t-il ? La poésie. Je viens de recevoir le petit ouvrage de SAPHO, Muleta, collection Clepsydre, aux éditions de La Différence. Elle fait là entendre sa voix, je la lis dans sa rage, dans son rire, quand je la lis je la vois ; elle est proche, elle s'arrime à sa rime radicale, ne lâche pas, ne lâche rien, la lire est comme une tempête dans laquelle je me laisse emporter, comme la brindille de la page 35, magnifique texte je vous dis.Que se passe t-il dans la culture ? Il y a ce dont on parle, et tout ce qui est tu. La revue est faite pour ceux qui sont tus, et qui tout de même, valent le coup, celui d'être lus, d'être entendus.Comme chacun a pu le constater, les numéros de la revue sont devenus plus épisodiques. Néanmoins elle continue, plus dur, comme disait Georges Bataille...
2 juin 2011
EB


FEVRIER
2011
 

"OumKaltoum" en concert au New Monrning le 03 février 2011


JANVIER
2011
 


NOVEMBRE
2010
 

SAPHO sera intervenante lors du colloque "Femmes en chansons", le vendredi 26 novembre 2010 au couvent des Récollets (Paris 10ème)


OCTOBRE
2010
 

Diffusion du passage de SAPHO dans l'émission Studio M sur France Ô le 06/11/2010 à 20h30
(rediffusion le 07/11/2010 à 12h00)


JUIN
2010
 

Sortie officielle du DVD "LIVE AU NEW MORNING" le 21 juin 2010
DISPONIBILITE LE 25 JUIN 2010



Paroles et Musique SAPHO
DORMEUR DU VAL
Paroles Arthur Rimbaud, Musique SAPHO
MAN'S WORLD
Paroles et Musique James Brown
LA NUIT DE MARYLOU
Paroles et Musique Prince Roro
CHELSEA HOTEL
Paroles et Musique Leonard Cohen
Violon arabe Safwan Kénani
Guitare électrique Richard Mortier
Guitare électrique Simon Bendahan
Guitare basse Karim Rachedi
B atterie Klifa Rachedi
Réalisation Guy Jacques
Un immense merci à Prince Roro et Frédéric Nathan-Murat
Réalisation Pochette: FXProject Graphics
Remerciements à Sophie Quenot-Coutier


AVRIL
2010
 

Ce samedi 3 avril SAPHO sera invitée à 19h sur FRANCE 5 à l'émission "Revu et Corrigé"



(Magazine de 92' présenté par Paul Amar et coproduit par France Télévisions / No-Mad Prod. Réalisation : Michel Hassan. Rédaction en chef : Paul Amar. 2010.

Paul Amar présente en direct, un rendez-vous de décryptage de l'actualité. Il s'entoure de chroniqueurs pour apporter des éclairages sur les temps forts de la semaine écoulée. Ensemble, ils s'attachent à mettre en lumière l'info la plus dérangeante de la semaine, à relayer un coup de gueule, à donner un coup de projecteur ce qui fait débat, génère la polémique... Le public présent peut intervenir sur certains sujets tandis que les téléspectateurs sont invités à faire part de leurs réactions par SMS.
Politique intérieure : états d'âmes des députés UMP sur le bouclier fiscal et semaine Sociale / Politique extérieure : Sarkozy et Obama, et Décryptage Moscou / Faut-il lutter contre les anglicismes ? Alain Joyandet propose de remplacer certains mots anglais par des expressions plus françaises / Mini séquence gastronomie.Les chefs français du monde entier réunis à Paris du 30 mars au 1er avril / Christophe Alévèque pour une pièce de théâtre : Ciao Amore à la Gaité Montparnasse...
Invités : Jérôme Chartier, député UMP, David Assouline, sénateur PS, Ted Stanger, journaliste américain vivant à Paris, Vladimir Fedorovski, SAPHO et Christophe Alévèque.
(Programme sous-titré par télétexte pour les sourds et les malentendants)


MARS
2010
 

SAPHO sera présente à l'ouverture du festival des Transeuropennes (Le Petit Quevilly) le 12 mars 2010



MARS
2010
 

SAPHO exposera ses pastels et collages à Ruoen le 08 mars 2010


   



DECEMBRE
2009
 

SAPHO sera ce jeudi 17 décembre sur ARTE dans l'émission ARTE CULTURE à 19 h 30


NOVEMBRE
2009
 

PASSAGE TELE "LES 5 DERNIERES MINUTES" sur France2
16 novembre 2009


NOVEMBRE
2009
 


"LES DIEUX LE SAVENT, JE SUIS UNE FEMME ... A THE! article de Pascal Villa pour "Actives" à lire

cliquez ici



SEPTEMBRE
2009
 


SAPHO sera aux "3 Baudets" les 27 octobre, 18 et 19 décembre prochains
Les billets peuvent être obtenus sur le site des 3 baudets
http://www.lestroisbaudets.com


SEPTEMBRE
2009
 

Visitez en ligne la galerie virtuelle de l'exposition de SAPHO
TRAITS | POR | TRAITS


cliquez ici
AOUT
2009
 


Téléchargez ici le dossier de l'exposition


SEPTEMBRE
2009
 

Exposition TRAITS POR TRAITS & lecture "Guerre Words y Plato"

10 Septembre 2009, 18h30
Galerie Claude Samuel
69, avenue Daumesnil
75012 Paris




JUIN
2009
 

Du 10 au 23 juillet, SAPHO proposera des lectures lors du festival des voix de la Méditerranée


JUIN
2009
 

SAPHO sera à CASABLANCA en Concert 'UNIVERSELLE' à l'Ambassade de France
(retransmis à l'extérieur sur le lieu des feux d'arifice)


JUIN
2009
 

SAPHO sera à Rome à la Villa Medicis pour l'écriture de son nouveau livre du 1er au 28 Août


DECEMBRE
2008
 

SAPHO est l'invitée de Frédéric Taddéï ce mercredi 3 novembre sur France 3 à 23h25 dans l'émission "CE SOIR OU JAMAIS"


OCTOBRE
2008
 

SAPHO sur MEDI1SAT lundi 27 octobre 2008

"SAPHO, artiste électro-andalouse"
Chanteuse, musicienne, comédienne, poète SAPHO est une artiste aux talents multiples et aux influences diverses. Issue d’une famille juive de Marrakech, elle a grandi au Maroc dans une double culture judéo-arabe. Elle nous parle ici de son dernier album Universelle. (video indisponible)


OCTOBRE
2008
 

SAPHO autoportrait par Bertrand Dicale (RFI Musique) à lire en cliquant ici


   

AOUT
2008
 

SAPHO sera en concert les 18, 19 et 20 décembre 2008
Café de la Danse, Paris


   

AOUT
2008
 

20 octobre 2008, sortie du nouveau CD "Universelle"

Téléchargez ici les textes des chansons des l'album
Musiques arabo-andalouses, arrangements argentins, blues francophone, sonorités rock, SAPHO est universelle et le prouve dans ce disque produit par Basaata productions et Frémeaux & Associés. Entre chanson française et musiques du monde, SAPHO séduit par les vertus quasi instrumentales de son chant et revient sur les devants de l'actualité culturelle avec un album unique et riche de l'ensemble de ses identités. Claude Colombini & Patrick Frémeaux

With Arabic-Andalusian sounds, Argentinian arrangements, French-speaking blues and additions of rock, SAPHO is universal as is clearly shown in this album produced by Basaata productions and Frémeaux & Associés. Midway between French song and world music, SAPHO charms us with her almost instrumental vocals and steps forward in current cultural events with an album in which we can enjoy her unique and multifaceted talent.
Musiciens :
Basse Bobby Jocky / Batterie Patrick Baudin / Claviers Dondieu Divin
Guitare rythmique Simon Bendahan / Guitare électro Vespérale Yan Pechin
Guitare Flamenca Vicente Almaraz / Violon arabe Safouane Kennani
Percussions Mehdi / Viole de gambe Clément Trensz / Théorbe Bruno Helstroffer
Acre, Fatima, Souris moi, Replay : Pré-production Areski Belkacem,
Arrangements clavier Dondieu Divin sous la direction d’Areski Belkacem
Prise de son Sébastien Miglianico
Prise d’eau by courtesy of JP Mas au studio « Les trois canards »
Prise voix studio « Les trois canards »
Prise orchestre studio Davout
Mixé à Davout par Sebastien Miglianico assisté par Charly Salkazanov
Masterisé par Chab " brokowski"à Translab, Paris
Réalisation Sébastien Miglianico et SAPHO
Paroles et musique SAPHO
Traduction en Marocain « Darija » Dominique Caubet
Crédit photos : YZO et Elodie Chrestia
Graphisme : Virginie Sala
Peinture: Farid Belkahia




MAI
2008
 

SAPHO interviewée au studio Davout par Nassim Zouaia pour Metrofrance.com pendant la préparation de l'album "Universelle" à visionner sur WAT TV